En combien d’années doit-on changer le volant moteur ?

Publié le : 23 mars 20225 mins de lecture

Le volant moteur est une pièce indispensable dans le système d’embrayage. L’usure de cette pièce peut engendrer plusieurs dommages au niveau du système d’embrayage. Un conducteur doit alors connaitre la durée de vie d’un volant moteur pour éviter que ce système subisse des dommages qui entraînera des réparations onéreuses. Le propriétaire du véhicule doit alors bien distinguer les signes d’un volant moteur hors service. Ainsi, ce dernier peut contacter un professionnel et réaliser les réparations ou remplacements.

La durée de vie d’un volant moteur

La durée de vie d’un volant moteur se détermine par le nombre de kilomètres effectué par la voiture. Effectivement, la durée en année d’un volant à moteur varie selon l’utilisation de la personne. Par exemple, le volant moteur d’un véhicule qui parcoure 10 km par jour peut tenir plus longtemps qu’un volant moteur d’un véhicule qui parcoure 70 km par jour. La personne doit alors se fier au kilométrage du véhicule pour déterminer l’usure d’un volant moteur.

Le volant moteur possède une durée de vie de plus de 200 000 km. Toutefois, le conducteur doit savoir que cette durée est la durée de vie d’un modèle rigide. Pour un volant moteur bi masse, sa durée de vie est inférieur à ce dernier. De même, pour un volant moteur qui lâche avant les 100 000 km, le conducteur peut contacter le constructeur. Ainsi, les frais de réparations peuvent devenir partiellement ou complètement sous la charge du fournisseur.  

Même si une voiture peut toujours fonctionner avec un volant moteur avec une durée de vie dépassée, ce cas peut entraîner plusieurs conséquences. Parmi ces risques, le véhicule peut tomber en panne en cascade qui entraînera l’augmentation des frais de réparation. De plus, un volant moteur hors service peut entraîner des dommages ou la rupture du joint de culasse, mais aussi une casse motrice.

Les signes qui montrent que la durée de vie d’un volant moteur arrive à sa fin

Le dysfonctionnement d’un volant moteur n’est pas facilement repérable. En effet, les volants moteurs symptômes demeurent les mêmes qu’un problème d’embrayage. Parmi ces signes, le volant moteur commence à dysfonctionner lorsque ce dernier sent de vibrations au niveau de la pédale d’embrayage. De même, au niveau du bloc moteur, les causes de ces vibrations viennent généralement du volant moteur.

Un symptôme qui permet de connaitre l’usure d’un volant moteur est le passage des vitesses difficiles surtout lorsque la voiture est à bas régime. En plus, le conducteur peut aussi entendre un bruit de claquement et observer des vibrations en appuyant sur l’embrayage. Dans cette situation, la personne doit vite remplacer le volant moteur. Effectivement, ce cas peut engendrer des dommages au niveau de l’embrayage.

Ce que le conducteur doit effectuer en cas d’apparition de ces signes

Si la durée de vie volant moteur de votre voiture approche ou si les symptômes de l’usure apparaissent, vous devez impérativement contacter un professionnel. Ce garagiste réalisera les contrôles nécessaires pour savoir si le volant moteur est hors service. Dans ce cas, vous pouvez le constructeur pour une prise en charge d’une partie des réparations.

Dans la majorité des cas, le conducteur ne reçoit que 20 % de participation pour un volant moteur qui a lâché en dessus des 100 000 km. Cependant, cette participation du constructeur peut aussi varier selon la garantie constructreur. Pour une garantie toujours valable, le conducteur doit simplement s’adresser au concessionnaire sans effectuer une démarche auprès du constructeur.

Au contraire, pour une garantie invalide, le propriétaire du véhicule doit personnellement réaliser les démarches obligatoires auprès du constructeur. Ainsi, il peut espérer que le constructeur prenne en charge le remplacement.

Plan du site